Les tomates sont l’un des légumes du jardin les plus appréciés et, avec les bonnes techniques de plantation, elles peuvent être incroyablement productives et savoureuses. Lors de la plantation de tomates, l’ajout de certains amendements aux trous de plantation peut améliorer considérablement leur croissance, leur santé et leur saveur. Voici 23 éléments courants que vous devriez envisager de mettre dans vos trous de plantation de tomates :

  1. Compost : Riche en nutriments et en micro-organismes, le compost améliore la structure et la fertilité des sols.
  2. Coquilles d’œufs : Les coquilles d’œufs broyées ajoutent du calcium au sol, aidant ainsi à prévenir la pourriture apicale des fleurs.
  3. Farine d’os : Excellente source de phosphore, la farine d’os favorise le développement des racines et la croissance des fleurs.
  4. Sels d’Epsom : Fournit du magnésium, essentiel à la production de chlorophylle et à la vigueur globale des plantes.
  5. Têtes de poisson : Ancienne astuce du jardinier, les têtes de poisson fournissent de l’azote, du phosphore et du calcium lors de leur décomposition.
  6. Marc de café : L’ajout de marc de café peut aider à acidifier légèrement le sol, ce dont les tomates raffolent.
  7. Aspirine : Certains jardiniers ne jurent que par l’ajout d’un comprimé d’aspirine pour réduire le stress des plantes et booster le système immunitaire.
  8. Pelures de banane : Riches en potassium, les peaux de banane sont excellentes pour favoriser la croissance des fleurs et des fruits.
  9. Farine de varech : Riche en minéraux et en hormones de croissance, la farine de varech est un puissant amendement du sol.
  10. Rock Dust : Ajoute des oligo-éléments au sol, améliorant la santé et la saveur des plantes.
  11. Déjections de vers : Excellente source de nutriments, les déjections de vers améliorent également la structure du sol et la rétention d’humidité.
  12. Champignons mycorhiziens : Ces champignons bénéfiques aident à étendre le système racinaire de la plante et à améliorer l’absorption des nutriments.
  13. Chaux de jardin : Si votre sol est trop acide, la chaux de jardin peut aider à équilibrer le pH en fonction des tomates.
  14. Cendre de bois : Fournit du potassium et du calcium, mais à utiliser avec parcimonie car elle peut également augmenter le pH du sol.
  15. Terreau : L’ajout d’un peu de terreau peut aider à alléger les sols denses, améliorant ainsi la croissance des racines.
  16. Tourbe de mousse : Aide à retenir l’humidité du sol, ce qui est bénéfique pour l’hydratation des plants de tomates.
  17. Sable vert : Ajoute du fer, du potassium et d’autres minéraux au sol.
  18. Farine de luzerne : Source d’azote, la farine de luzerne stimule également la croissance et la pourriture des plantes.
  19. Acide humique : Améliore la capacité de rétention des nutriments du sol et aide à l’absorption des nutriments.
  20. Fumier de poulet : Un engrais puissant qui fournit une gamme équilibrée de nutriments.
  21. Coquilles d’huîtres : Semblables aux coquilles d’œufs, les coquilles d’huîtres libèrent lentement du calcium et aident à équilibrer le pH du sol.
  22. Farine de sang : Un apport rapide d’azote pour vos plants de tomates, favorisant une croissance vigoureuse.
  23. Bicarbonate de soude : Certains jardiniers en saupoudrent un peu autour de la base des plantes pour réduire l’acidité et dissuader les parasites.

En incorporant ces éléments dans vos trous de plantation, vous enrichissez non seulement le sol, mais vous créez également un environnement propice qui permet à vos plants de tomates de prospérer et de produire des tomates délicieuses et juteuses. N’oubliez pas d’ajuster les ajouts en fonction des conditions spécifiques de votre sol et des besoins en variétés de tomates. Bon jardinage !