Le miel d’abeille est un produit extrêmement précieux non seulement en raison de son goût exquis, mais aussi en raison de ses propriétés précieuses. Lorsqu’il est ajouté au thé ou aux sucreries, c’est un excellent substitut du sucre. Il se marie bien avec le pain et les toasts et constitue un ingrédient essentiel dans de nombreuses pâtisseries maison, marinades et même soupes. Vous trouverez ci-dessous des conseils et astuces pratiques pour conserver longtemps la fraîcheur de ce précieux produit.

Comment conserver le miel ?

Le plus souvent, il est vendu dans des bocaux en verre, et ce type de récipient peut être considéré comme idéal. Si la valeur décorative est importante pour vous, versez « l’or liquide » dans un vase en argile ou en céramique, qui doit être bien fermé.

Ne le stockez pas dans des récipients en plastique, en aluminium ou autres métaux ! En effet, le miel naturel absorbe efficacement les saveurs et les odeurs étrangères. Lorsqu’il est conservé dans un récipient métallique, le miel développe rapidement un arrière-goût désagréable.
Le récipient contenant du miel doit être placé dans un endroit assez frais, où les rayons du soleil ne l’atteindront pas.

A quelle température faut-il le conserver ?

La plage optimale se situe entre 8 et 10°C. Je constate que les propriétés du miel restent inchangées jusqu’à une température de 20 degrés Celsius. Ainsi, si la température dépasse légèrement la limite supérieure de la plage recommandée, cela n’endommagera pas le produit.

Le miel peut-il être conservé au réfrigérateur ?

Oui, à condition de le conserver dans un contenant hermétique. Vous pouvez également le mettre au congélateur pour retarder le processus de cristallisation. À des températures inférieures à 0°C, ce processus se déroule beaucoup plus lentement.

Cristallisation

Tout miel naturel change tôt ou tard d’état solide. Les variétés qui contiennent beaucoup de glucose se saccharifient plus rapidement. Cela est particulièrement vrai pour le miel de colza, qui commence à cristalliser dans toute la masse au bout de 2-3 mois environ. Sarrasin, miellat et acacia : le fructose y prédomine, ils cristallisent donc plus lentement. Tout d’abord, le miel cristallise dans les couches inférieures et monte progressivement vers le haut. Il est important de souligner que le sucre n’affecte pas négativement la qualité et les propriétés du miel !

Comment conserver le miel après ouverture ?

Après ouverture, à conserver comme décrit ci-dessus : dans un récipient en verre, en terre cuite ou en céramique bien fermé et dans un endroit ombragé à une température comprise entre 8 et 10 °C.

N’oubliez pas que le miel naturel possède de fortes propriétés hygroscopiques, ce qui signifie qu’il absorbe efficacement l’humidité de l’environnement. Évitez la proximité des épices aux saveurs intenses.
Important   : Il est préférable de prélever le miel avec une cuillère ou un couteau en bois. Même un bref contact avec des couverts en métal peut donner au produit un goût désagréable. Une fois qu’une cuillerée a été trempée dans le miel, vous ne pouvez plus la replonger dans le pot ! Ce n’est pas seulement pour des raisons d’hygiène, mais aussi parce que la salive humaine contient des enzymes qui accélèrent la décomposition du miel.

Il est doux

Le miel peut-il se détériorer ?

Le miel naturel possède de très fortes propriétés antibactériennes. Cela est dû à la présence de peroxyde d’hydrogène, un composé chimique formé par l’oxydation du glucose sous forme d’acide gluconique. Le processus considéré se produit sous l’influence de l’invertase, une enzyme contenue dans la salive des abeilles. Il est à noter que le miel est riche en flavonoïdes, composés chimiques organiques aux propriétés antioxydantes et fongicides.

Tout cela signifie que le miel ne se gâte pas longtemps. On pense que ce produit naturel ne se gâtera jamais s’il est stocké dans de bonnes conditions. Les découvertes archéologiques le confirment. Dans les tombes des pharaons, des pots de miel ont été trouvés, qui conserve encore ses propriétés. Une autre confirmation de ce fait est la découverte découverte en Géorgie en 2012. Lors de fouilles, les archéologues ont découvert des pots en argile contenant du miel vieux de 5 500 ans. Leur contenu était hautement cristallisé mais toujours comestible.