Elle a reçu la recette de sa grand-mère ; je n’ai jamais essayé de telles boulettes. J’en ai l’habitude avec des pommes de terre et des cerises, mais à partir d’une baie de campagne pas particulièrement remarquable !
Ensuite, je citerai une femme au foyer expérimentée :
Le secret d’une pâte molle et aérée pour raviolis est le triple pétrissage. Une fois la pâte prête, couvrir d’un torchon et laisser reposer 15 minutes. Ensuite, je pétris à nouveau et je recouvre à nouveau. Je répète la procédure trois fois.
🤗 Je verse de l’eau bouillante sur le tour et je laisse reposer 15 minutes jusqu’à ce que toutes les baies éclatent. De cette façon, le résultat est moins acidulé et les raviolis ont un goût plus riche.
🤗 Je le jette sur une passoire pour laisser l’eau s’écouler.
🤗 Je verse la farine dans un bol et fais une petite empreinte.
🤗 J’ajoute du kéfir, de l’œuf, du sel, du sucre et du soda.
🤗 Je pétris la pâte d’abord avec une fourchette puis avec mes mains.
Je fais des boulettes. Ici, chacun fait ce qui lui convient, je préfère étaler la couche et étaler des cercles avec un verre. J’ajoute quelques baies d’épines et une demi-cuillère de sucre à chaque boulette. Je préfère cuisiner les raviolis à la vapeur, mais vous pouvez aussi les cuire de la manière habituelle. Je saupoudre la friandise finie de sucre pour éviter qu’elle ne colle.
Produits minimaux :
🥣 Farine (je prends 1 kg, en rajoute si nécessaire) ;
🥣 1 œuf ;
🥣 1 verre de lait caillé (remplacé par du kéfir) ;
🥣 0,5 cuillère à café de sel, 1 cuillère à soupe. Sahara
🥣 ¼ c. un soda;
🥣 Tournez-vous.